Job à l’étranger… Mode d’emploi !

 

Envie de briser la routine, découvrir une autre culture, approfondir la connaissance d’une langue étrangère ou tout simplement enrichir son expérience personnelle, l’emploi à l’étranger est toujours très formateur et permet d’accéder à des opportunités parfois décisives pour l’avenir de l’expatrié.

Néanmoins, beaucoup renoncent à cette idée à cause des recherches fastidieuses, pas toujours payantes et des longues heures d’investigation. Afin de faciliter vos recherches, nous vous proposons quelques conseils et démarches à effectuer pour trouver un emploi à l’étranger sans trop de difficultés !

 

Se renseigner et se préparer depuis la France

Selon une étude menée par Kelly Global Workforce Index en 2012, 32% des employés français pensent fréquemment à changer d’emploi. Egalement en 2011, 14 % des Français se disent prêt à tenter l’aventure de l’expatriation et 19 % se verraient même partir sur un autre continent. Première étape, répondre à ces questions : dans quel pays souhaitez-vous vous rendre ? Pour quelle durée ? Pour quel type de poste ? Vous devez donc choisir votre destination et vous informer auprès des différents organismes pour préparer votre arrivée sur place.

 

  • La Maison des Français à l’étranger ( www.mfe.org ) , un des cellules du Ministère des Affaires Etrangères, met à votre disposition de nombreux guides ainsi que des fiches pratiques : accueil personnalisé, consultation d’ouvrages et brochures (liste des entreprises françaises présentes à l’international, etc.), formalités, les droits et garanties du citoyen français hors du territoire national, ateliers (correction de CV et de lettre de motivation en anglais, espagnol, portugais, italien et allemand, coaching d’expatriés/départ ou retour en France, consultation avec un avocat américain pour la constitution d’un dossier de demande de visa pour les Etats-Unis)…

 

  • Pôle Emploi International ( www.pole-emploi-international.fr ) met à disposition un grand nombre d’offres d’emplois à l’étranger et organise des ateliers par thème pour vous accompagner dans vos démarches. Par exemple « S’organiser pour travailler à l’étranger » vous permet de répertorier toutes les informations concernant la réglementation, la mobilité internationale, le marché du travail hors de nos frontières, les étapes clés et le budget. Vous pouvez également consulter des dossiers établis par pays vous expliquant la législation du travail, la fiscalité et les opportunités d’emploi sur chaque territoire (« Travailler en Australie », « Travailler au Brésil »…).

 

Pour chercher un emploi depuis la France, un grand nombre de sites internet existent pour trouver un poste à l’étranger ! La plupart proposent des offres de stage, d’emploi et même des conseils pour votre expatriation.

Quelques exemples d’organismes :

_ EURES  : Le portail européen sur la mobilité de l’emploi : Informations sur les possibilités d’emploi, d’éducation et de formation en Europe. C’est un service gratuit qui permet aux demandeurs de poster leur CV en ligne et aux employeurs de contacter les candidats adaptés à leurs offres, également en ligne sur le site.

_ APEC : Association pour l’emploi des cadres. Vous pouvez créer votre CV selon votre profil (cadre, jeune diplômé ou à la recherche d’un premier emploi) et orienter votre recherche d’emploi pour la France mais également pour les autres continents. APEC met à votre disposition des offres d’emploi, de stage, mais aussi une alerte mail pour vous informer quand une nouvelle annonce correspondant à votre recherche est mise en ligne. Des consultants sont également joignables par téléphone si vous avez besoin de conseils pour votre carrière, vos entretiens et votre recherche.

 

Quelques exemples de sites internet spécialisés :

_ JobTrotter : Offres d’emploi à l’International, alertes emploi et dépôt de CV. Vous pouvez sauvegarder les annonces qui vous intéressent, archiver vos CV et lettres de motivations et vous rendre visible auprès des employeurs.

_ Emploi Expat : Site spécialisé dans l’emploi à l’international : dépôt de votre CV, consultation des différentes offres, liste des entreprises qui recrutent.

_ Top Language Jobs  : Spécialisé dans le recrutement des candidats bilingues et multilingues en Europe.

Vous pouvez également envoyer des candidatures spontanées aux entreprises qui vous intéressent. Ciblez les métiers, les secteurs d’activité et les entreprises susceptibles d’embaucher et envoyez-leur un mail. Sur le site de la Maison des Français de l’étranger (www.mfe.org) vous trouverez une liste des différentes entreprises françaises présentes dans d’autres pays du monde.

Sur les réseaux sociaux, des groupes d’expatriés se créent et proposent souvent des offres d’emploi : rejoignez-les et demandez conseils à d’autres internautes, n’hésitez pas à échanger pour récolter leurs témoignages et leur expérience ! Ils pourront vous apporter leur propre vécu, et ces réseaux facilitent la communication entre expatriés.

 

S’adapter au marché du pays ciblé

 

Après avoir épluché de nombreuses offres d’emploi, vous avez enfin trouvé le poste qui vous correspond et vous souhaitez y postuler, c’est une belle avancée ! Mais attention, ne vous précipitez pas et vérifiez que vous avez le profil que l’employeur recherche. Gardez à l’esprit que les offres d’emplois sont parfois destinées non seulement aux natifs du pays, mais également à d’autres demandeurs étrangers souhaitant se rendre dans cette région du monde : vous devrez vous démarquer de toute cette concurrence !

 

Quelques conseils pour vous positionner en haut du panier :

  • Avoir un bon niveau d’anglais est un minimum lorsque l’on souhaite travailler hors de nos frontières. Seule exception : rejoindre une entreprise française basée à l’étranger, et encore ! Vous devez donc vous assurer de maîtriser la langue locale ou au moins l’anglais pour être un employé efficace et vous distinguer des autres candidats (Français, étrangers et résidents du pays).

 

  • Pensez que votre CV français ne ressemble pas forcément à un CV anglo-saxon. Veillez à adapter votre CV aux règles du pays, sans quoi il se retrouvera directement à la poubelle ! Il doit être rédigé dans la langue du pays d’accueil, ou au minimum en anglais.

 

Vous pouvez consulter différents sites internet pour vous aider dans l’élaboration de votre CV. Eures , Portail européen sur la mobilité de l’emploi, vous permet de créer un CV en ligne et vous fournit des informations sur son élaboration.

 

Il est possible de créer un CV sur Europass vous permettant de décrire votre parcours et vos compétences de manière claire, et de postuler plus facilement auprès des employeurs de l’Espace Economique Européen.

 

  • Enfin, comme en France, pensez à valoriser vos compétences, formations et expériences en lien avec le poste que vous convoitez, dans votre CV ou votre lettre de motivation. Vous devez faire en sorte d’être en accord avec les besoins de l’employeur. N’hésitez pas à passer du temps sur le site internet de l’entreprise pour en connaître tous les rouages et comprendre ce que l’employeur attendra de vous.

 

Se rendre directement sur place

 

S’envoler pour le pays où vous souhaitez travailler et entamer les recherches une fois sur place : un pari osé mais souvent payant !

Se rendre auprès des entreprises et leur remettre votre CV en main propre est la preuve que vous êtes une personne motivée. L’employeur verra que vous êtes venu de loin pour lui remettre votre CV vous-même et vous êtes disponible pour les entretiens.

Néanmoins, il faut tout de même se trouver au bon endroit, au bon moment et avoir affaire à la bonne personne : si vous avez cette chance, vous aurez certainement une réponse positive. De même, n’hésitez pas à consulter la presse locale et les agences spécialisées qui pourront vous orienter et vous donner des pistes !

27% des jeunes français diplômés qui recherchent un emploi disent envisager leur avenir professionnel à l’étranger

C’est le résultat d’une étude réalisée par le cabinet Deloitte paru en janvier 2014.

De plus en plus de jeunes français songent à quitter l’hexagone, que ce soit temporairement ou définitivement. Alors quelles sont les démarches à entreprendre quand on est jeune et qu’on souhaite travailler à l’étranger ? Il existe plusieurs solutions réservées aux 18-30 ans, permettant de découvrir de nouveaux pays et d’y travailler.

 

  • Le Programme Vacances-Travail : Réservé aux jeunes de 18 à 30 ans (35 pour le Canada), le PVT vous donne l’opportunité de partir dans l’un des pays signataires (Australie, Japon…). Pendant un an maximum, vous êtes autorisé à alterner voyages et travail pour financer votre séjour dans le pays où vous avez obtenu votre visa. Une fois obtenu, vous pouvez vous rendre sur place et entreprendre les démarches pour trouver un emploi (par exemple le fruitpicking en Australie) et découvrir le pays.

 

  • Le Volontariat International  : De 18 à 28 ans,  vous pouvez partir pour une mission professionnelle de 6 à 24 mois à l’étranger tout en bénéficiant d’un statut public protecteur. Vous êtes placé sous la tutelle de l’Ambassade de France et percevez des indemnités mensuelles. Il est principalement destiné aux étudiants et jeunes diplômés mais également aux personnes à la recherche d’emploi.

 

  • Le Club TELI Asso : Vous pourrez trouver des offres de jobs ou de stages à l’étranger, aussi bien pour les mineurs sans expérience professionnelles que pour les jeunes diplômés. Vous pouvez consulter les offres mais aussi découvrir les conseils et les bons plans du site pour préparer votre départ.

 

  • Chercher un stage sur les différents sites d’offre d’emploi et de stage à l’étranger : De nombreux sites internet vous permettent d’avoir accès aux différentes offres de stage d’entreprises à l’étranger. Ce sera toujours un plus sur votre CV et vous pourrez découvrir le pays en acquérant une expérience professionnelle.

 

 

N’oubliez pas que vous pouvez également demander conseil aux différentes institutions et consultez les sites gouvernementaux de chaque pays pour obtenir plus de détails et d’informations.

N’hésitez pas à consulter nos différents guides dédiés à l’emploi à l’étranger :

_ Stages et jobs à l’étranger

_ Emploi, contrat de travail et bénévolat

 

Ou nos rubriques emplois par pays pour obtenir des adresses, des informations et des numéros utiles pour votre expatriation. Un exemple avec notre rubrique emploi consacrée à l’Espagne.

 

Voilà, vous êtes désormais fin prêt à faire le grand saut !

Share Button
You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Job à l’étranger… Mode d’emploi !”

  1. Very great post. I simply stumbled upon your blog and wished to mention that
    I’ve really loved surfing around your weblog posts. In any case I will be subscribing to your feed
    and I am hoping you write once more soon!

  2. La constitution d’une société à l’international nécessite une certaine expertise. C’est en effet un sujet à étudier avec beaucoup de précautions.

Leave a Reply


5 + = 11

Powered by WordPress