Comment les expatriés français votent-ils à l’étranger ?

expat-article

 

Les premières élections pour l’année 2014 approchent à grand pas. Entre les municipales les  23 et 30 mars, les européennes le 25 mai et les élections des conseillers représentant les Français de l’étranger les 24 et 25 mai, les Français du monde entier affichent un calendrier électoral plutôt chargé.

Petite piqûre de rappel sur les conditions de vote pour les Français établis à l’étranger !

 

Voter aux élections municipales

Avant toute chose, il est obligatoire d’être inscrit sur la liste électorale consulaire (LEC) avant le dernier jour de l’année précédant le scrutin. Son inscription est automatique pour tous les Français inscrits au registre des Français établis hors de France de la circonscription consulaire, sauf opposition de leur part.

Pour les Français qui ne sont pas inscrits au registre des Français établis hors de France, l’inscription se fait à leur demande à l’ambassade ou au consulat qui se situe dans la circonscription consulaire de leur résidence.

Les Français résidant à l’étranger peuvent voter aux municipales s’ils se sont inscrits au préalable sur la liste électorale d’une commune avant le 31 décembre de l’année précédente. Les communes auxquelles ils peuvent s’inscrire sont :

  • La commune de naissance
  • La commune de leur dernier domicile
  • La commune de leur dernière résidence, à condition que cette résidence ait duré au moins six mois
  • La commune où est né, est/a été inscrit un parent ou un des parents jusqu’au quatrième degré

Après cette inscription, il leur sera possible de voter soit en se rendant personnellement en France, soit par procuration (à établir auprès de leur consulat).

 

25 mai 2014 : Elire ses eurodéputés et ses représentants

Pour pouvoir participer aux élections européennes, il est encore une fois indispensable de s’être inscrit sur la liste électorale consulaire. Une fois cette inscription effectuée, il existe deux cas de figures :

Français résidant dans l’Union Européenne :

  • Après inscription sur la liste électorale locale, il est possible de voter pour le député local dans le pays de résidence.
  • Après inscription sur la liste électorale consulaire, il est possible de voter pour un député européen français de la circonscription d’Ile-de-France.

Français résidant en dehors de l’Union Européenne :

          Tous les Français vivant hors de l’Union européenne sont désormais rattachés à la circonscription d’Ile-de-France et peuvent voter pour un député européen français.

 

Concernant l’élection des conseillers consulaires représentant les Français de l’étranger, il suffit simplement d’être inscrit sur la liste électorale consulaire pour pouvoir voter. Les 155 conseillers sont élus pour six ans.

Par la suite, ils éliront eux-mêmes les 12 Sénateurs représentant les Français établis hors de France. Avec les 11 députés des Français résidant à l’étranger, ils constituent l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE).

Ses membres analysent les problèmes des communautés françaises expatriées en termes d’économie, de fiscalité, d’un point de vue social ou de l’enseignement, et proposent des idées au Gouvernement pour trouver des solutions.

Un électorat important mais qui vote moins

Toutes ces démarches peuvent parfois être très contraignantes, notamment pour les Français habitant dans une ville éloignée de leur consulat ou de leur ambassade, et expliquent le niveau d’abstention élevé de ces élections (parfois au-delà des 80%).

Sur les 2 millions de Français résidant à l’étranger, plus de la moitié est inscrite sur les listes électorales consulaires. Ils représentent un poids électoral presque aussi important que celui de l’Outre-Mer (environ 1,6 millions d’électeurs) mais le taux de participation reste faible et ne cesse de diminuer : 42,13% au second tour des élections présidentielles de 2007 contre 78,79% en 1981.

Afin de faciliter le vote et favoriser la participation aux scrutins, plusieurs sénateurs représentant les Français établis hors de France ont proposé une loi tendant à autoriser le vote par Internet pour les Français de l’étranger pour les prochaines élections européennes du 25 mai 2014.

Le texte sera examiné le 21 janvier 2014. Une bonne alternative déjà adoptée par des pays comme la Suisse ou l’Italie qui permettra peut-être de remplir un peu plus les urnes françaises.
Plus d’informations sur :

Le LEC : monconsulat.diplomatie.gouv.fr

L’Assemblée des Français à l’Etranger : www.assemblée-afe.fr 

La Loi autorisant le vote par internet : www.senat.fr

 

Share Button
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply


4 + 5 =

Powered by WordPress